ÉONS

Mémoires sonores tactiles

Manoeuvrer en temps réel une matière sonore fusionnée à une œuvre sculpturale.

Les éons sont des intervalles temporaux qui fragmentent en quatre les ères de la géologie mondiale. Ils portent l’histoire des éléments terrestres. ÉONS s’ancre dans l'exploration et la recherche, visuelles et sonores, des artistes Nélanne Racine et Simone D'Ambrosio.

Expérience à la fois visuelle, sonore et interactive, l’installation permet au public de transformer la matière sonore à travers une exploration tactile des sculptures.

Main posée sur éons

ÉONS est une œuvre nomade qui s'adapte à différents contextes de diffusion. Contactez-nous pour en savoir plus

IDENTITÉ

Dès que s’amorce le mouvement des doigts sur le dispositif, une trame sonore se déploie par les haut-parleurs intégrés au socle. Un alliage sonore – composé de captations en pleine nature au Saguenay, de sons préenregistrés et de sons synthétisés – caractérise les fondations sonores diffusées. Pourtant, chaque résultat reste évolutif et singulier : l’incidence timbrale découle indispensablement du type d’interactions tactiles.

EXPÉRIENCE

L’utilisateur active la dimension sonore de la sculpture en interagissant avec sa surface. Le système de capteurs intégré aux sculptures permet d'obtenir des données précises sur les interactions du public, lesquelles génèrent une trame sonore évolutive. L’installation multisensorielle s’inscrit dans un contexte où la transfiguration des oeuvres par le contact humain outrepasse la sacralisation conférée à l’objet d’art.

Crédits

Réalisation : Simone D’Ambrosio, Nélanne Racine, Audiotopie

Conception sonore : Simone D’Ambrosio

Conception visuelle : Nélanne Racine

 

Programmation : Samuel Béland, Étienne Carrier, David Martin

Conception électronique : Philippe Jutras, Gregory Perrin, Marc-André Provencher

Communications : Hugo St-Denis, Emmanuel Galland

Avec la collaboration des concepteurs Stéphan Bernier et Denis Racine, et des musiciens Ovide Coudé, Sébastien Maltais et Antoine Simard

 

Année de réalisation : 2019